mercredi 10 août 2011

ARTISTE A L'HONNEUR - Fatiha Zemmouri


"Fatiha Zemmouri est née en 1966. Elle vit et travaille à Casablanca. Diplômée de l’École des Beaux-arts de Casablanca en 1987, elle suit des stages en poterie primitive. Elle a tenu plusieurs expositions personnelles au Maroc et en France. Ses créations, entre peinture, céramique et sculpture, revisitent les matériaux pour en extraire des formes qui interrogent la mémoire plurielle et la conscience du geste. Ses œuvres sont habitées de strates, de brisures et manifestent les traces et les empreintes immémoriales du temps vécu. Que ce soit dans ses sculptures en céramique enfumées ou dans ses compositions de charbon de bois, Fatiha Zemmouri interroge la matière brute, à travers sa texture et son chromatisme pour reconstruire une identité entre modernité et tradition".
J'ai rencontré Fatiha à Marrakech (Villa Warhol) en Juillet 2011, et je découvre ses oeuvres qui sont loin de me laisser indifférente. Je crois avoir toujours particulièrement aimé les matériaux bruts et ce que l'on peut en extraire. Les oeuvres de Fatiha dégagent une véritable beauté créatrice tout en conservant sa matière originelle... un esthétisme brut et vivant , d'une rare force !

"Black is beautiful"








Du jeudi 12 mai au 12 juin 2011

Exposition Fatiha Zemmouri, Matières mémoire, à ab Galerie - Rabat


Entre peinture et sculpture, les œuvres de Fatiha Zemmouri revisitent les matériaux pour extraire des formes, à la recherche de notre mémoire plurielle. A travers ses compositions de charbon de bois, de carton ou de céramique, l’artiste questionne la matière brute pour reconstruire une identité en mouvement. Fatiha voit de la poésie et de la beauté partout. Elle interroge les objets et le monde pour mieux comprendre la place de l’homme dans la société. Le matériau devient alors support d’idée comme cette superposition de carton omniprésente dans les œuvres de l’artiste qui renvoie au carton d’emballage accumulé, à l’image de nos sociétés érigeant la consommation comme finalité. Elle cherche aussi à redonner du sens à des vieux symboles comme le charbon, image du feu caché. Proche du minimalisme, l’artiste nous livre lors de cette exposition des œuvres dépouillées et délicates à travers leur texture et leur chromatisme. Fatiha Zemmouri utilise tous les modes d’expressions utilisés jusque là comme la céramique, le charbon, le carton, le papier et la peinture - Mag Info Arts.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire